Une histoire extraordinaire ! (suite1)

 

Ses aiguilles allaient tantôt à une vitesse démesurée,

 

D’autres fois elles ralentissaient,

Parfois elles s’arrêtaient et rêvaient.

 

Elles repartaient à l’arrière

Où revenaient à l’avant.

 

Tous leurs amis aimaient venir leur rendre visite.

 Mais ils ne choisissaient pas le jour.

Parfois ils repartaient chez eux avec de longues barbes blanches,

 

Et  à d’autres moments ils étaient dans l’impossibilité de repartir car ils étaient devenus des petits enfants ne sachant pas encore marcher.

 

A suivre…

Commentaires

  1. Bonjour Evajoe,

    Mince! Je ne sais pas si j’aurais envie d’aller leur rendre visite! Dis-donc! C’est plutôt dangereux cette histoire de pendule! rajeunir, d’accord. Mais pas pour se retrouver dans la peu d’un bambin. 🙂
    Ton sujet est intrigant au possible. 🙂
    Gros bisous

  2. Comment faire si on ne peut pas rentrer chez soi ?
    Je commence déjà à avoir du mal à faire trois kilomètres. En plus si je marche sur ma barbe …
    Une suite ?
    Bisous EvaJoe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.