On a perdu Rapunzel !

PROLOGUE

 

Michel SERVAT est directeur de camp de vacances depuis de longues années; depuis 10 ans il accompagne des jeunes de cités défavorisés  au château de Garamont; c’est en pleine forêt, une partie du château est en cours de restauration depuis que Michel y fait son camp. Avec la famille Rapunzel de Garamont il a lié des liens forts et c’est la raison pour laquelle il ne changera pas de lieux de camp;

 

Même la partie qui n’est pas restaurée est praticable, par de gros orages ils ont le droit de s’y abriter, ils font aussi la cuisine surtout lorsque le mauvais temps vient les ennuyer.

 

Les gamins de la Cité aiment faire des jeux, surtout celui de la salle de garde ou un labyrinthe les entraîne dans des salles obscures où parfois ils mettent une à deux heures pour en ressortir, mais ils aiment énormément et ils recommencent ne se souvenant pas vraiment du chemin d’une année à l’autre.

 

Cette année Michel a décidé d’emmener aussi des gamins de son collège, gamins de famille aisée, il a envie de voir comment tout ce petit monde va faire pour vivre ensemble.

 

 

Voici ce que j’ai rêvé, depuis j’ai commencé à écrire une suite, mais chut je ne vous en dit pas plus….Possible qu’un roman voit le jour. Seriez-vous intéressés par ce genre de roman? 

Commentaires

  1. C’est justement ce qu’il devrait se faire : mêler les populations. Donc, oui cela peut être intéressant de voir ton imaginaire fonctionner sur ce sujet.
    Bisous EvaJoe

  2. Bonjour Evajoe,

    Le début est intrigant. Déjà, comment va réagir ce mélange d’enfants de familles modestes et de familles aisées? Et puis, tu mets la puce à l’oreille avec ce labyrinthe de salles obscures… brrrrr…. 🙂
    Gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.