La longue nuit

 

PROLOGUE

 

Combien de temps s’était-il  écoulé depuis que son ami l’avait laissé dans cet hangar, il n’osait allumer son portable pour le vérifier, car il entendait encore des voix. Il y avait donc  encore des vas et viens et, pourtant  la nuit était là, il le sentait. Bizarre personne n’aurait dû rester après la fermeture de l’entrepôt. Qui était-il? Ceux qu’il attendait, arriveraient bien plus tard, qui était donc ceux-là?

Pour se déplcaer il lui fallait quitter sa cachette que Tony et lui avait minutieusement fait au cours des jours précédents et se retrouver en plein milieu et à découvert. Les bruits s’estompaient et devenaient chuchotement. Des conspirateurs?  Dans la pénombre, Pierre souriait, mais malgré tout il n’était pas tranquille, car sa mission était importante il devait trouver ce qui se passait, et, surtout ne pas se laisser prendre le premier jour par les sbires de son patron.

 

 

Cela faisait des semaines qu’ils avaient préparé cette opération depuis que leur ami Paulo s’était fait renvoyer et emprisonner pour détournement de denrées. Lui, le petit Paulo qui avait tout juste dix-huit ans, jeune recru du Boss, son premier emploi et direct retour à la case départ. Bien sûr dans la cité, Paulo était une forte tête, mais quand son frère, éducateur, lui avait demander d’intercéder auprès de son patron, lui, Pierre n’avait eu que son bon coeur pour vanter les mérites de ce môme largué. 

 

Si vous pensez que ma nouvelle va vous intéresser, je mettrais la suite, sinon, je la laisserais dans le tiroir de mon imaginaire. J’ose vous avouez que je ne sais pas encore exactement où je vais vous emmenez, même si j’ai une idée. J’écris au feeling et aujourd’hui j’ai une idée qui demain risque de se transformer. C’est comme si j’étais devant mon cahier et que j’écrivais au gré de mon envie. Par contre, vous êtes mon premier public, si je vous sens vibrer alors je m’aventurerais loin, sinon je jetterais au feu mes élucubrations.

 

BONNE LECTURE! 

 

EvaJoe Copyright novembre 2013

 

40 réponses à La longue nuit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

 

eauteur

cooltext167891793251221

La furie de mes mots

 

Ici

mes mots sont en folie 

comme les vagues.

Le temps qui passe