Les amis

 

Lorsque Pierre arrive au chalet familial, il embrasse sa mère et les enfants et pense annoncer une bonne nouvelle à Mathéo, mais ce dernier lui dit qu’il sait que sa maman sera en France dès demain. Pierre est interloqué mais sa mère le met rapidement au courant. Il ne partira que demain matin, il a bien le temps de monter sur Paris, il n’a pas eu Guillaume en direct mais il pense que l’arrivée de la jeune femme n’a pas changé. Mais vers 18 h il reçoit un appel du Ministère l’informant qu’il est le seul à récupérer la femme du Consul à Djibouti, il doit se rendre à la base aérienne de Villacoublay et il doit y être impérativement demain matin à partir de 9 h. Après avoir pris son repas en compagnie de sa mère et de ses enfants il va s’allonger un moment pour se reposer, il partira avant minuit. mais une heure avant minuit c’est un appel téléphonique sur son portable qui le réveille, il est prêt,  il laisse un mot à sa mère et s’en va sans un bruit.

Bastien l’attend à Bourg Saint Maurice, ils vont rouler toute la nuit, suite au coup de fil reçu dans la nuit, ils ont décidé d’unir leur force et leur connaissance. Rapidement entre les deux hommes la conversation s’engage :

  • Tu n’as rien oublié ?
  • Oh Pierre tu oublies que je suis plus haut placé que toi !
  • Monsieur prend la mouche, je me doute que tu as tout prévu dans ces moindres détails, moi tout compte fait je n’ai qu’à obéir aux ordres pour ce qui concerne la mission que m’a confiée Guillaume et le Ministère. Toi ? Tu es certain que c’était bien Guillaume ?
  • Tu as encore des doutes, c’était lui, il m’a donné le code que nous nous étions donné suite à notre affaire précédente.
  • A cet époque nous n’étions que des adolescents et le père de Guillaume était avec nous, depuis il est décédé et notre ami vient de revenir dans nos vies.
  • Toi par contre Pierre tu es un sacré copain, pourquoi tu ne m’as jamais dit que tu avais rencontré Guillaume à Djibouti.
  • Bon, je vois que c’est bien lui qui t’as donné cet ordre, dans quel état d’esprit est-il ?
  • Remonté et dans une colère froide,
  • Il a appris quelques choses, il sait qui tire les ficelles ;
  • ce qu’il sait c’est que cela devait durer depuis bien longtemps et que Mathéo était au mauvais endroit, où plutôt que cette femme qui a été enlevée est certainement d’origine française, sinon pourquoi a-t-elle laissée tomber cette clef dans la cour du Consulat. Quant à ceux qui la poursuivaient le gamin n’en n’a rien dit à son père car il était terrifié.
  • Mais il a tout de même décrit la scène à Guillaume, quand les deux hommes lui ont arraché son voile.
  • C’est surtout que Mathéo a été étonné que la femme n’ait pas de cheveux ;
  • Guillaume ne connait personne qui a eu une chimio dans ses connaissances, à moins qu’elle se soit rasé la tête, mis un voile pour que l’on ne la reconnaisse pas. Il va falloir la retrouver cette clef, Guillaume ne t’as pas dit où elle se trouvait.
  • Il n’en n’a pas eu le temps, la communication était mauvaise, et comme son téléphone est à usage unique je n’ai pu le rappeler, c’est lui qui le fera vers 17 h cet après-midi. Au fait tu pensais venir comment sur Paris ?
  • J’avais affrété un avion, et un de mes camarades pilote devait m’emmener.
  • Attention qui que vous soyez les « méchants » sont de retour.

C’est sur cette boutade de Bastien qu’ils roulent en direction de la base de Villacoublay, en chemin ils mettent au point une stratégie qui a été minuté point par point. Guillaume les a avertis qu’ils pourraient être confrontés à un comité d’accueil.

Guillaume pense et ils sont entièrement d’accord avec lui que sa femme n’a pas à subir un interrogatoire supplémentaire, de plus elle est traumatisée par son enlèvement et leur enfant doit naître en décembre, si à cette date il n’est pas de retour elle doit être en Haute Savoie et non sous surveillance dans une quelconque clinique. Assia a une peur bleue des militaires, enfant elle a reçu un coup de crosse d’un soldat dans son village, depuis elle en a une hantise. Quand elle accompagnait Guillaume à des prises d’armes il fallait toute la détermination de son époux pour la convaincre de donner une belle image, sourire était pour elle un énorme effort. Alors si en arrivant les gros bras de la gendarmerie sont là, elle va paniquer.

Aux abords de Fontainebleau, ils parlent du petit Mathéo, Bastien aime énormément cet enfant, depuis les trois semaines qu’il est chez eux, il s’aperçoit de la vivacité d’esprit du petit, il forme une belle paire de coquins avec sa fille. Dorénavant il est sous bonne garde et rien que de revoir sa mère il a vu dans ses beaux yeux le regard de son beau-frère et ami. En ce qui concerne Assia ils ne la brusqueront pas, mais ils verront ce que Guillaume lui a confié, les femmes ressentent différemment des hommes et possible que pendant sa détention elle est vue quelques choses.

Un appel téléphonique vient interrompre leurs pensées, Bastien qui vient de passer le volant à Pierre prend la communication. Voilà l’aventure va commencer, ce n’est pas pour lui déplaire. Quand il raccroche il lui dit c’est partis! la voiture est arrivée.C’est à environ une dizaine de kilomètres que Pierre retrouve le chauffeur qui a déposé la voiture, les deux hommes se serrent la main et Pierre s’en va seul rejoindre la femme de son meilleur ami. A la grille il y a le soldat de service, une première fois il montre ses papiers, puis roule en direction du cœur de la base soudain des ombres sortent de toutes parts. Les voilà les cowboys dont lui a parlé Guillaume, on lui demande de sortir les mains levées de la voiture, il ne va pas démontrer sa force, pour l’instant il est le « gentil » dès qu’il est à l’extérieur on le palpe, et il leur dit d’une voix goguenarde :

  • la femme de Guillaume n’est pas une terroriste ;
  • Non, mais vous, qui êtes-vous ?
  • Voici ma carte
  • Bien mon Commandant, nous vous laissons passer, vous êtes venu seul comme cela vous a été demandé ?
  • Voyez-vous une autre personne avec moi ?
  • Faîtes pas dans l’ironie mon Commandant, vous ainsi que Bastien et Guillaume vous avez une réputation qui nous permet de vous poser cette question.
  • Bastien que vous connaissez certainement vient d’avoir une petite fille, que voulez-vous qu’il soit venu faire à Paris, de plus il est en vacance.

Les hommes s’éloignent mais à nouveau deux soldats lui barrent le chemin et lui demandent ses papiers, en dehors d’Assia qui peut bien être dans cet avion pour avoir déployé autant de personnes, ce n’est pas celle qui va débarquer qui peut en être la cause. Sinon les Buffat se sont mis dans une sale affaire, possible que Guillaume en sache davantage. L’avion est annoncé, il a atterris à quelques encablures du comité de réception.

Bastien est d’une précision incomparable, il ne devrait pas tarder, en effet c’est à ce moment qu’arrive une longue voiture noire avec un drapeau bleu blanc rouge. Le GIPN semble interloqué, mais ils ne disent rien et salue l’homme qui descend et qui n’est autre que le nouveau premier ministre. Il s’entretient avec le commandant et vient vers moi et me dit :

  • Monsieur Masson vous repartirez avec nous et Madame Buffat, à moins que je dois vous appelez Monsieur le Commandant ;
  • Monsieur le premier ministre je ne suis pas en service je suis là pour la femme de mon meilleur ami.

A suivre…

Commentaires

  1. Bravo pour le casting prévu, que des beaux mecs ! et les femmes alors, qui ?
    Contente de t’encourager à écrire des scénarios, en tout cas.
    Bisous.

    1. Je n’ai pas trouvé le nom de l’actrice qui pourrait être Assia, je vois sa tête, rire mais je ne connais pas son prénom…Pour Clémentine ce serait Audrey Fleurot, je trouve qu’elle irait bien avec son mari…Hi hi!

      Pour Rosine Caroline Grant ( la petite fille qui tient le rôle de Sophie dans le film les malheurs de Sophie)

      Pour Mamie Catherine j’hésite, éventuellement Brigitte Fossey, Cela m’amuse de leur mettre des visages à mes personnages…

      Bisous

  2. Bien choisi le mec pour ton premier rôle…..Aujourd’hui tu coupe juste au bon moment…T’as pas honte elle est enceinte a besoin de repos et ne peux pas encore atterrir…..Pas sérieux ça enfin si mais pas gentil…rire. Bisousssss

  3. De l’action et encore de l’action. Voilà les professionnels musclés qui débarquent! 🙂 Guillaume a de la chance de pouvoir compter sur de vrais amis. J’ai hâte de découvrir la suite. Palpitant tout ça! Pauvre Assia. Que d”émotions lui sont imposées dans son état!
    Gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.