Le mariage de l’art

 

 

Le peintre et la poète se sont marié ce matin

Même l’arc en ciel leur a fait un signe

c’était un beau jour à la campagne

la nature était de connivence au jardin.

 

Elle portait une robe de fleurs muiticolores

son voile était fait  de toile d’araignées

tissée pour elle des jours entiers

des escarpins lie de vin réhaussaient ces couleurs.

 

Il avait fier allure le peintre de l’automne

habillé d’un costume de feuilles rousses

et une belle chemise pamplemousse

c’est certain ce n’était pas un mariage monotone.

 

A la cérémonie il ne fut questions que d’écrits

le reste étant jalousement gardé sous clefs

en une heure le mariage fut bouclé

et l’on s’empressa d’aller signer le manuscrit.

 

A la table la foule des invités se pressaient

on attendait de voir le beau tableau

tout en  grignotant quelques gâteaux

mais tous à qui mieux mieux jacassaient.

 

Lorsque le majordome de sa poche sort sa montre

le silence d’un coup de baguette magique se fait

les mariés mains dans la main font de l’ effet

et  dévoile la peinture de leur rencontre.

 

Elle a une allure douce et sensuelle 

de son chemisier entrebaillé on voit un de ses seins 

elle a osé murmure un de ces voisins

s’afficher à moitié nue c’est inhabituel.

 

La foule fait des Ah et des Ohhh et applaudis

le marié embrasse la femme de la peinture

celle qui désormais s’unissait avec son écriture

ensemble ils allaient créer une belle mélodie.

 

Lorsqu’un peintre unit sa destinée à une poète

on voit les mots s’embrasser pour faire fuir les maux

les gouaches, huile accrochent les larmes d’eau

et sous les doigts des amoureux naîent une cueillette.

 

Pour son amour elle a écrits de nombreux ouvrages

Lui a fait son portrait, elle est son unique modèle

des enfants sont nés, une vraie ribambelle

ils écrivent ou peignent mais un n’est pas très sage.


Poète et écrivain dame nature l’a gaté

Lorsque la vie  est voilée par le brouillard 

 

il peint des chefs d’oeuvre et les caresse du regard

en mettant  des couleurs aux mots il les fait miroiter.

 

Ainsi s’achève l’histoire d’une poète et d’un peintre

qui s’aimèrent en vivant de leur art

et ne gagnèrent jamais un millard

mais ils avaient de l’amour à revendre.

Commentaires

  1. Bonjour Eva-Joe

    C’est un très joli poème que tu nous fais partager et ce mariage est des plus romanesque.

    Je te remercie au nom de la communauté

    Je rêve d’un mariage comme celui-ci, sauf que je serai le poète et elle le peintre.

    Bisous et bonne journée

    Le Noctamplume

  2. Bonjour,
    Toujours autant d’imagination et de belles images dans tes écrits !
    Là au moins, deux artistes s’unissent et cela ne peut donner que de belles créations que soit dans l’art ou chez leurs enfants.
    Bisous et très bonne journée.

  3. bonjour EvaJoe
    un superbe mariage par un écrit exemplaire..je suis sous le charme et l’au lu et relu etrerere etc..
    merci à toi pour ce succulent poème du grand art ..j’aime..
    gros bisous et belle journée

  4. Bonjour Eva,

    Les artistes, poètes et peintres vont si bien ensemble, l’un a les mots l’autre les pinceaux et l’un avec l’autre nous entraîne, nous font rêver sur de magnifiques paysages…
    Amitiés…écéa.

  5. Coucou Douce Poète EvaJoe !!! Sourire
    Quel merveilleux mariage talentueux et… désargenté !!! immense sourire
    Pas de milliards à l’horizon… mais un Amour Pur à profusion !!! intense sourire
    Je te souhaite un très doux mardi ainsi qu’une excellente semaine sereine EvaJoe… Merci pour ton très doux p’tit passage Amical empli de Tendresse & d’Espoir… Sourire Radieux
    Mille très tendres Bisoudoux Chaleureux
    ***Tincky***

  6. Ah, mon évajoe, je retrouve là …”la plume qui me faisait vibrer !”
    Ce voile en toiles d’araignée, cette cueillette née sous les doigts des amoureux, et cette dernière strophe ….du bel et grand Art !
    C’est merveilleux d’avoir imaginé cette union, j’entends déjà rire leurs enfants, certains à la robinson avec des fleurs dans les cheveux, d’autres en gavroche, ou encore en longs manteaux de
    plumes …………Bisous : Sabine.
    PS : si tu veux venir voir un autre petit minois (au charme métisse)…tu peux !

  7. Bonsoir Eva,

    Voilà un beau mariage d’amour qui réunit deux artistes pour l’éternité. Je me suis régalée de cette lecture Eva qui est pour moi un ravissement. Entre la plume et le pinceau, le bonheur s’est
    installé. Bisous et douce soirée. Corinne.

  8. Entre coup de gueule, toiles magiques et mots d’amour…
    Ton blog est un florilège de petites merveilles m’dame!
    Hophophop je rattrape mon retard, ce soir je ne suis pas trop naze alors je fait une tournée de blog!
    Et c’est toujours un plaisir de parcourir tes articles!
    Je me remets un peu mais ma gorge reste nouée et ne veut pas me nourrir d’autres choses que de glaces!
    Je ne pensais pas dire ça un jour mais j’en ai un peu marre! :p
    Bonne nuit m’dame bisous

  9. Bonjour Evajoe et merci dans ta réponse de m’indiquer le chemin de ce poème,je n’avais pas eu l’info de sa publication. Un super poème entre le peintre et le poète qui me donne l’idée de te lancer
    un défi. Aimerais tu faire un article en duo avec moi sous le titre “La plume et l’image” avec de ton coté un poème de 4/5 quatrains à charge pour moi de trouver les photos pour l’habiller??;

    Bisous Evajoe et au plaisir de te relire.

    Gros bisous
    Roger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.