Le crime de la Croix du Détour (titre provisoire)

Bonjour la nuit dernière j’ai écrit ce début de texte, si vous pensez que cela va vous intéressez je pense que je le continuerais, car mon imagination est galopante ces temps-ci!

J’en met quelques lignes….

 

 Jules était arrivé le premier, il attendait ses copains à l’endroit où la veille ils avaient relevé les traces du cerf, il faisait encore froid, une fine couche de neige avait saupoudré les prés, les arbres en fleurs allaient souffrir, son beau-père allait encore pester contre le monde entier, comme si c’était leur faute.

Il en était là de ses réflexions quand un craquement imperceptible se fit entendre près du gros chêne. Ce n’était pas ses copains, il était encore trop tôt. Puis un cri, des bruits de lutte. Jules se fait tout petit et se cache tant bien que mal sous la frondaison, pourvu que ses copains ne déboulent pas du sentier de la Croix du Détour sinon cela pourrait être dangereux. Soudain les craquements se rapprochent, Jules se fige et ne respire plus. Il voit à quelques encablures deux grosses chaussures  noires, recouvertes de vase, celui-là a dû se promener vers la mare du vieux château. Un morceau de ferraille pend à son extrémité, comme si ces chaussures étaient mal ressemelées. Jules reste tapi, son souffle se régularise, l’individu poursuit son chemin.

Ouf! Pense Jules il ne m’a pas vu, c’est sur ces entrefaites qu’arrivent Paulo et Aubin, l’individu est donc repartis par la forêt puisqu’il n’a pas croisé ses copains. Faut-il le leur dire ou se taire, Jules juge plus prudent d’attendre si cette échauffourée aura des conséquences, il serre la main à ses copains et tous les trois se dirigent vers le château. Ils jouent aux chevaliers comme tous les enfants de leur âge, mais Jules n’est pas tranquille, les événements du début de journée sont encore bien présent, personne ne doit savoir qu’il a été témoin d’un…Mais de quoi a-t-il été le témoin involontaire. Une dispute? Un meurtre, il ne sait pas. 

 

9 réponses à Le crime de la Croix du Détour (titre provisoire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

 

eauteur

cooltext167891793251221

La furie de mes mots

 

Ici

mes mots sont en folie 

comme les vagues.

Le temps qui passe