La sirène

 

 

Surgie de nulle part

elle s’avance sur la plage

ses cheveux flottant au vent

elle arrive de loin

 des hauts fonds marins

elle glisse plutôt que marche

elle a un visage blanc

genre couleur lune

une jupe verte

tissée dans les algues

un coller de coquillage

et à ses oreilles 

des pendentifs merveilleux

fait de corail.

 

Sur la plage un morceau de verre

attire son regard

elle se penche

 le prends

se regarde

se mord les lèvres pour ne pas crier

du sang à sa bouche perle

elle s’en barbouille

et son visage devient rose 

et ses lèvres rouges.

 

A nouveau son regard se pose

sur ce miroir

ses cheveux embrouillés

ont des allures de mers en furie

et une couleur indéfinissable.

Ici ou là des reflets émeraude

mais rien de comparable

avec une chevelure.

Elle secoue la tête 

comme une pouliche rétive

et comme par magie

une tignasse couleur fauve apparaît.

 

Ses pieds nus s’impriment dans le sable

comme c’est étrange

ils effleurent à peine le sol

elle marche au dessus

sans s’enfoncer.

Brusquement elle écoute

attentive

 tout à coup elle relève sa jupe verte

court à perdre haleine

et disparaît dans l’immensité.

 

 

A suivre

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

  1. Bonsoir Eva,
    Les sirènes sont si belles dans l’eau, si fluides,
    comment va t- elle réussir à survivre dans ce monde, notre monde….
    Amitiés…écéa.

  2. Bonjour Eva,

    Les sirènes sont des femmes fantastiques et elles savent si bien nous entraîner dans un monde imaginaire. Leurs sensibilités et leurs chants demeurent éternels dans le coeur des marins. Je me
    laisse aller à la rêverie en lisant cette jolie histoire. J’ai toujours été subjuguée par la légende de ces personnages au corps de poisson qui viennent charmer les pêcheurs. Je reviendrai lire la
    suite de ce beau conte Eva. Bisous et douce journée. Corinne.

  3. Sans nous communiquer, nos inspirations se rejoignent ! Les sirènes par leur mystère, leurs chants, attirent et repoussent à la fois, en un mot fascinent. La mienne est retournée dans ses
    profondeurs. J’attends de lire ce que va faire la tienne ! (sourire)
    Bisous et merci pour ce beau conte. Alain

  4. j’adore !!!! attention tu as fais une faute de frappe et oublié le i à collier ! ça n’enlève rien à ton texte ! 😉 J’aime bien cette sirène qui sort de l’eau… Où va-t-elle? Veut elle devenir
    humaine ? j’espère qu’elle n’y perdra pas son coeur ! Bisous

  5. Un chant qui attire et en plus elle sont toujours très belle les sirènes comment ne pas être envouté. Une jolie robe verte à suivre dans son prochain voyage.
    Bisous Evajoe
    Roger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.