Esquisse de rêve !

 

 

Est-ce une femme  ou une déesse que l’on voit allongé sur ce lit de fortune, à moitié dénudée s’ offrant aux regards inquisiteurs. Vint à passer par là un jeune homme épris de volupté, à ses pieds se posent, et d’un regard langoureux la veille. Puis doucement il passe ses doigts dans la cascade de boucles feu qui auréole le charmant visage avec son  petit nez retroussé et ses taches de rousseur. 

 

 

 

 

Imperceptiblement, elle s’éveille, à sa peau un frisson fait doucement onduler son corps. La nature se tait pensant vivre des heures de gloire. Mais l’homme vivement se lève, rougit car deux yeux vert le foudroient du regard..

Oseras-t-il l’affronter ?  Au moment où il va tourner les talons pour fuir ce regard courroucé, il sent une main de velours se glisser dans la sienne. Il tressaille autant de bonheur que de désirs. Mais il ne faut point lui donner ce qu’elle a l’air de lui quémander.

 

 

Brusquement, elle se lève , à ses pieds tombe sa robe, la voici nue, elle s’enveloppe d’un long voile transparent laissant voir ces doux appâts aux yeux émerveillés de cet homme. En se pavanant comme un paon elle glisse plutôt qu’elle marche et avance sur la plage de sable fin, lâche sa main et à nouveau disparaît à ses yeux dans l’onde claire.

Est-ce un songe ou un vécu il ne sait, lui le berger des montagnes, s’en retourne à ses moutons , pensant à ce regard aux longs cils recourbés, sa bouche de fruit rouge et ses dents bien alignés et si blanches.

Qui est -elle princesse sortie d’un conte enfantin où femme orientale à la grâce féline?  Il ne sait!

Mais ce démon l’a envoûté , il lui faut retourner à la peine, oublier cette femme, il se lève se frotte les yeux et d’un rire cristallin s’éloigne de la plage.

En cet instant la lune cachée sous un nuage sombre apparaît et laisse entrevoir une femme qui, telle une naïade sort de l’eau, nue, grande , sur ses épaules une chevelure rousse, elle avance et se laisse choir sur le sable et, elle s’endort. Sur sa peau d’ambre coule des grains d’or fait de sable doré et de lumière lunaire.

Ainsi s’achève une histoire sans fin, et, pour quelques temps encore l’on voit sur le sable la trace de ses pas…..

 

EvaJoe le samedi 9/03/2013    

©

La première photo est de Maryse Roberge

La deuxième photo est de Céline Excoffon (figures et portraits)

La troisième photo est de blog par Gigi

51 réponses à Esquisse de rêve !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

 

eauteur

cooltext167891793251221

La furie de mes mots

 

Ici

mes mots sont en folie 

comme les vagues.

Le temps qui passe