Vengeance à la cadole (suite 3 )

C’était votre frère

Le pauvre Jules sort

Pour éviter qu’Hortense voie ses larmes.

Que faisait ce vaurien avec le père Joseph?

Ne pas se laisser aller à des conclusions hâtives

Bien que l’heure corresponde…

Mais qu’est-ce que cela veut dire ?

On va le dessaisir de l’enquête

Mais avant de faire son rapport

il faut qu’il appelle son petit frère.

Ce dernier a déjà fait de la prison

Mais c’était pour des imbécilités,

Vols à l’étalage

Il n’a jamais tué personne.

Mais là !

Voilà à cause de ce petit con il va devoir démissionner.

Bon, Jules il  faut te ressaisir, il n’a peut-être pas tué le maire

Mais alors qui,  le père Joseph est mort

Et, là notre pauvre Jules s’affole

car son frère, à l’heure qu’il est a pu avoir le même sort

Ils devaient bosser pour du gros calibre.

l’appeler, ensuite il aviserait.

Au moment où Jules monte dans sa voiture

il voit l’énormité de la chose,

s’il l’appelle et que par la suite

cela s’avère que c’est lui l’assassin, il sera suspecté

alors le mieux c’est d’attendre la fin de son travail

Et, ce soir il ira chez lui

Mais il ne peut plus attendre et il préfère jouer carte sur table

Il regagne la gendarmerie et va parler à son chef

Le commissaire l’écoute attentivement

et lui dit je vous donne 1 heure

Si dans une heure vous n’êtes pas de retour j’envoie les hommes.

Il se confond en excuse et file rapidement sur Chalon.

Les volets de l’appartement de son frère sont fermés

Mais il est où ce con ? Maugrée le brigadier.

Il sonne

Personne ne répond, aussi va-t-il frapper chez la voisine d’en face

Ah ! Bonjour Monsieur le brigadier

Vous cherchez votre frère

Oui ! Il n’est pas là ?

Non, cela fait une semaine que nous ne l’avons pas vu

Mais j’ai ses clefs si vous voulez.

Machinalement il les prend mais n’entre pas.

Il lui faut appeler son chef, sinon la cavalerie va débarquer.

Mais revenons au château, Philippe ouvre sa porte

et, un inspecteur et un jeune gendarme entre

Tiens se dit Philippe où est le brigadier ?

Mais il se garde bien de le leur demander.

Où sont votre mère et votre frère ?

Je n’en sais rien, et même si je le savais je ne vous dirais rien

Attention Monsieur Raoul, entrave à une enquête

Entre l’inspecteur et Philippe Raoul il y a un instant de flottement

Puis le jeune homme se ressaisit et ne dit rien.

Il les fait entrer  dans son salon

Et c’est un feu roulant de questions, mais le jeune homme se tait

Il lui faut jouer fin et ne pas leur donner d’indices,

tant qu’il ne sait pas ce qui s’est réellement passé

Bien que ne se sentant pas d’attaques pour mener une enquête

Les vendanges battent leur plein et il est seul

Vu que son frère n’a pas osé se montrer.

Certes il est bien entouré, mais il a besoin de son Maître de Chai !

Et surtout, demain sa jeune sœur rentre du lycée

Qui s’en occuperait si sa mère et son frère se cachent

et si lui était mis en garde à vue, et pourquoi du reste ?

Vous m’écoutez ? Monsieur Raoul

Excusez-moi, je me fais du souci pour ma famille.

Au lieu de me parler d’une perquisition chez moi,

vous feriez mieux d’enquêter sur la raison pour laquelle

mon père a été assassiné.

Mais comme je ne puis m’y opposer, faîtes votre boulot.

Dans une ferme abandonnée se tient une réunion houleuse

Quelle idée as-tu eu  de tuer le Père Joseph, ils vont vite comprendre

Mais je ne lui ai pas donné un coup fort. Il a du se payer une crise cardiaque

Tu as vu comme tu es bâti, un vrai gorille

Tu ne sens pas ta force mon pauvre.

Bon tu es allé à la mairie, ils ont dit quoi ?

Ils n’ont pas compris, mais ils  se méfient les uns  des autres

Alors de toi aussi ?

Oui et Non !

Comment ça ?

Je ne suis ni vigneron, ni viticulteur, juste œnologue.

Bien sûr, bien sûr lui répond celui qui semble être le chef.

Jusqu’à nouvel ordre, nous ne  nous réunissons plus

attendons que les choses se tassent.

Et pour Chantal et le gamin , nous faisons quoi ?

Rien ? On ne sait même pas si elle a compris

quant au môme il a juste servis de chauffeur.

Et pour le frère du brigadier?

Lui, débrouille-toi pour que l’on ne retrouve jamais son corps

Ne me refais pas le coup du Père Joseph

Sinon…

Sinon quoi ?

C’est toi qui en feras les frais !

A suivre

EvaJoe Janvier 2014 Copyright

Commentaires

  1. Bonsoir ma très tendre Joëlle
    Magnifique cette intrigue, tu vas devenir une grande romancière, je te sens sur ce terrain à ton aise et ce depuis le début où j’ai pu dévorer tes formidables nouvelles.
    je mes souviens de la première que j’avais lu en faisant ta connaissance puisque c’était nos tous premier début.
    Tu l’avais tellement bien narrée que je croyais que c’était ton histoire et que tu étais réellement la fille de ce grand pharmacien, enfin un truc dans ce genre, bref, un illustre personnage dans le monde des laboratoires.
    Tu excelles, divinement bien
    Il va falloir que je prenne depuis le début (Rire)
    Douce nuit mon amie
    Tendres bisous
    Le Noctamplume

  2. Bonjour un peu encore ensommeillé,
    Première lecture après petit déj et quelques courriels…. Grrr… Je piaffe d’impatience… C’est bientôt la chute vu l’embrouille compliquée… C’est une bonne nouvelle policière, mais je suis frustrée car je croyais à la chute ce jour…. Et bien je patienterai ! Pour l’ambiance cela me fait penser à une série sur la 3, je crois… Le sang des vignes avec Arditti que j’aime beaucoup ( ton inspecteur, dans mon imaginaire lui ressemble) …
    Boń il n’y a plus qu’à être prendre le temps de bien vivre cette nouvelle journée !
    Bisous du matin naissant EvaJoe, et a bientôt !
    Joëlle

  3. çà se corse, j’adore… merci EvaJoe
    j’attends la suite avec impatience
    je t’embrasse
    joelle (ozy
    [img]http://petitemimine.p.e.pic.centerblog.net/ae5a660e.gif[/img[/img]

  4. Bonjour….oh ça se complique douloureusement pour le brigadier…et la petite de la famille du château qui va rentrer…Samedi, tu m’as dit samedi…alors demain vendredi, on a la suite et samedi la fin…ne change pas d’avis hein ?
    J’ai hâte de savoir comment tu vas t’en sortir…alors à très vite hein pour la suite !

  5. cela devient corsé et nous avons à faire à de gros calibres
    des grands méchants mais le bénéfice peut être important
    à bientôt pour la suite
    gros bisous et bonne soirée..

    1. Tu es sur la piste, il y a un peu de ça..Effectivement…Merci de participer et de me dire que tu as aimé m’aide à prendre une décision pour essayer de le présenter à un concours. Mais il sera en prose..Pas de cette manière!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.