Vengeance à la cadole (fin)

Vengeance  à la cadole

Il est 6 h du matin !

Heure légale pour investir les lieux

L’adjoint au maire n’a pas résisté

il n’en n’a pas été de même de Charles Raoul

Il n’était pas à son domicile

Mais au château en compagnie de la veuve de son frère

qu’il avait pris en otage

Les gendarmes, grâce au « ravi » ont pénétrés

par le souterrain qui partait de la cadole

et ont réussis à l’arrêter.

EvaJoe Janvier 2014 copyright

Ce polar s’achève ici pour vous, je l’ai épuré de tout ce qui l’entourait pour vous permettre de le lire rapidement.

Qu’est devenu le “ravi” et a t il eu des problèmes: non car il aidait aussi bien les assassins que les gendarmes, ne mesurant pas où on l’entraînait par contre c’est lui qui a guidé à la fois le Père Joseph pour voler des bouteilles, et aussi les gendarmes.

Pour le frère du brigadier il ira sûrement en prison, vols et kidnapping, mais pour l’instant il est dans le coma à l’hôpital

Hortense va mieux elle sortira prochainement de l’hôpital

Qui a tué le père Joseph : c’est l’adjoint au maire , ce n’était pas prémédité mais il était sous pression et n’a pas mesuré sa force. Mais il a été le commanditaire pour séquestrer Chantal et son fils

Qui a tué  le maire: c’est son frère, mais alors me direz-vous pourquoi Hortense a vu entrer le frère du brigadier et le père Joseph, et non Charles Raoul, ce  dernier  a attendu son départ ainsi que celui de ses deux hommes de main. Pourquoi a t il tué son frère? Car ce dernier a refusé de lui donner les plans du cadastre  qu’il a volé lui-même après avoir planté un sécateur dans le poumon de son frère, et il a achevé en l’étranglant. Car entre eux deux il y a un lourd passé, ils ont toujours été en rivalité, enfants ; le maire apprenait tout ce qu’il voulait et plus grand  son père lui  a donné le château et une grosse parcelle, alors que Charles avait la cadole et une petite  parcelle, ensuite ils ont aimé la même femme Chantal, puis le vin du maire recevant toutes les médailles d’or,  Charles Raoul a préféré quitté la Bourgogne et partir faire le tour du monde. Il est revenu en douce pour se venger. Entouré de tous ceux qui dans le village étaient de près ou de loin mêlés à la vigne  et n’appréciaient pas le maire.

En Bourgogne on parle de Domaines ou de Clos

cadole  : C’est le nom de la cabane en pierre sèche dans la Côte chalonnaise (là où se situe mon polar) et aussi la Côte Mâconnaise (Saône et Loire)

Si cela vous intéresse ici le nom des cabanes dans les autres Régions de France

Cette photo vient d’ici 

La chaptalisation : (Ozy nous en parle dans un de ses commentaires et moi aussi sous une autre forme)

 

C’est l’opération qui consiste à ajouter du sucre à un jus de raisin afin d’augmenter le degré alcoolique final. Elle n’est habituellement nécessaire que lorsque les raisins n’atteignent pas naturellement un degré de sucre suffisant. Cette pratique est réglementée ; elle remonte au XIXe siècle, époque à laquelle le comte Jean-Antoine Chaptal, chimiste, préconisa cette méthode qui lui doit son nom. Le sucre ajouté est du sucre de canne ou de betterave sous forme de sucre blanc cristallisé à 98 à 99,5% de pureté. Ce sucre ajouté est frappé d’une taxe.

Les quantités de sucre à apporter sont calculées à raison de :

– 1,7 kg par hl pour les vins blancs ou rosés,

– 1,8 kg par hl pour les vins rouges.

En Allemagne, elle est permise pour les vins dits de table mais non pour ceux d’appellation contrôlée. Toutefois on autorise l’ajout de moût de raisin non fermenté après la fermentation afin de les adoucir. En France, la chaptalisation est permise dans certaines régions, en année déficiente, et sous certaines conditions. Elle est interdite en Italie et en Californie.

 

En ajoutant du sucre on augmente à la fois le degré d’alcool, mais aussi la quantité d’hectolitre. De petits vins sont devenus des grands crûs grâce à ce procédé. C’est bien entendu réglementé et il y a une taxe sur le sucre.

 

Et j’ajouterais ceci, sources prises ici 

Il y a une forme d’incohérence pour justifier la chaptalisation, qui augmente la production, alors que l’Union Européenne finance la destruction des excédents.

 

La chaptalisation française est contestée en Europe et dans le monde.

 

Des discussions à Bruxelles prévoient son interdiction totale en Europe, à la demande de l’Italie et l’Espagne qui l’ont prohibée depuis très longtemps.

 

BRAVO A GIBEE QUI A TROUVE L’ ADJOINT ET CHARLES

BRAVO A OZY QUI A TROUVE CHARLES

 

 

 

 

Commentaires

  1. Wahou avec toi nous apprenons encore et encore, c’est super bien détaillé.
    Bon Ok, le “ravi” je le trouvai louche mdr, faut-il lui en vouloir finalement ? il a réparé son erreur donc… pas de prison pour lui
    Et maintenant je vais t’avouer que mon vin préféré c’est le bourgogne 🙂 j’ai visité plusieurs fois Beaune et les caves, surtout les caves lol mais attention, je suis très difficile hihi
    Grosse déception avec les hospices, le vin que j’ai gouté n’était vraiment pas le même que celui que j’ais acheté, ou alors l’ambiance n’était pas la même 😉
    Vivement ton prochain polar 🙂
    Bisous

    1. En fait quand j’écris j’aime bien me renseigner pour que mon texte soit le plus près de la réalité, donc je fais des recherches. Même si la chaptalisation je connais il est déjà arrivé que l’on prenne sur le fait des gens qui mettaient du sucre sans autorisation…Ce qui est le cas dans ce polar.

      Rire, il y a peut-être de ça, une ambiance un vin et on aime.

      Les Hospices je ne prendrais pas leur vin…La soeur d’une amie y travaille, si tu veux boire du bon vin il faut y mettre le prix , tu en as d’autres tout autant meilleurs…..Ailleurs! A un prix moindre.

      Le mois prochain, si il me vient une idée…Rire!

      Bisous et merci de ta participation et de ton commentaire.

      PS: Tu as gagné une bouteille de Bourgogne blanc ou rouge à ton choix…

  2. Oui, bravo à ceux qui ont trouvé et à toi qui as écrit cette intrigue !
    J’avais quand même une petite idée par rapport au frère du maire, mais je n’étais pas sûre.
    Bises et bon dimanche.

  3. Bonjour…Une vengeance d’amour sur fond de vin, de vendanges…bravo..Mais tu as vite fini ? pourquoi si vite ? tu en avais marre d’écrire ? En tous les cas bravo. L’intrigue est originale et on voit que tu t’es documentée (ou fille de vigneron ?)…à très bientôt et en plus tu as respecté les délais…tu m’avais dit samedi et nous avons eu la fin samedi…contrat rempli ! Encore bravo

    1. Rire, oh non je n’en n’avais pas marre, j’ai encore du grain à moudre, rire! où plutôt à vignifier, mais je me suis demandée si je pouvais vous tenir en haleine pendant des jours et des jours, certains demandaient la fin…

      Non je ne suis pas fille de vigneron, je me documente tout le temps lorsque j’écris une nouvelle pour être le plus proche de la réalité.

      Merci Florence, j’ai sentis ton enthousiasme et cela m’a permis de vous offrir ce texte.

  4. Eh! bien tu es bien documentée…A un moment je me suis dit…(.on va peut-être retrouver un cadavre dans le vin).
    Un vrai scénario de film ! Charmante photo pour conclure. Comment trouves-tu le temps d’écrire tout ça ? Et les poèmes ?
    Bonne soirée chère EvaJoe.

    1. Bonsoir Hécate,

      Oui c’est important d’être cohérente, je n’allais pas sur fond de vendange parlé de ce que je ne connais pas. J’y met un point d’honneur à ce que vous puissiez savoir de quoi je parle par exemple ici aux cadoles.

      Je n’ose te dire ..Rire comment j’ai écris ce scénario. Juste 5 minutes par soir et c’est tout. Je ne sais comment est née cette histoire, mais j’ai eu l’idée un matin en me levant et il y a 8 jours et je n’ai pu la lâcher tant que je n’y avais pas mis le mot fin.

      Voilà!

      Belle fin de semaine

    1. Rhooooooooo j’ai attendu toute la journée et à 18 h j’ai mis mon article en ligne!

      Qui sait la prochaine fois…

      A toi aussi bon weeekend

  5. merci EvaJoe pour ce polar bourguignon …. tu sais je n’en sais aps trop sur la chaptalisation seulement ce que j’en ai appris il y a qq siècles
    de plus je n’aime pas le vin … tu devrais regarder LE SANG DE LA VIGNE le samedi soir, perso j’enregistre car j’aime bcp ces petits films et beauc Arditti aussi…
    j’ai accusé à tort le ravi, mea culpa….
    merci pour ce bon moment que tu nous a fait passer
    je t’embrasse
    Joelle (ozy[img]http://bullies.b.u.pic.centerblog.net/865da08e.gif[/img] ces roses en remerciement

    1. De très belles roses, merci!

      Heureuse que cela t’as plu..J’ai bien aimé l’écrire..Rire! Et je ne savais pas que tu m’écrivais cela mais j’ai regardé ce soir le sang de la vigne qui se passait aussi en Bourgogne..Une histoire différente et bien j’avais même trouvé l’assassin…Y compris qui était assassiné…

      Bisous et bon dimanche

      1. ne me dis rien je n’ai pas encore regardé…. tu sais un film ou télé film je le regarde en plusieurs épisodes donc en m’y mettant ce PM je l’aurais fini mardi soir…
        je t’embrasse EvaJoe belle journée de dimanche
        joelle (ozy

        1. Ah non je n’oserais pas te dire ce qui se passait. Je n’aimerais pas que l’on me fasse ce sale coup, si je puis me permettre.

          Donc bonne vision …

          Bisous

    1. Merci Thierry de me donner ton opinion, qu’en faire maintenant, chercher un éditeur mais alors je me dois de mettre d’autres nouvelles, bien entendu que j’en ai…

      Bisous et douce nuit

  6. Coucou Evajoe,

    Me voilà à la fin . j’avais un soupçon vis à vis de Charles. car il a été décrit par la mère. Mais bon, il y avait tant de personnages, de rebondissements que l’on pouvait s’attendre à tout.

    Un polar rondement mené. je t’admire. Car bien écrire un petit texte, c’est une chose. Mais tenir ainsi sur la longueur c’est une autre paire de manches. Je ne m’en sens pas capable.

    Bra-vo!
    Bises de bon dimanche
    Martine

    1. Ah je vois que tu as aimé le tout, alors cela me fait plaisir, car je l’écris aussi pour donner et vous donnez du plaisir aussi et si en plus l’intrigue plait alors pour moi c’est gagné.

      Bien entendu que Charles aurait pu être que le commanditaire pour éviter de se tâcher les mains mais il n’ a pas résister lorsque son frère s’est violemment opposé à lui, ce que vous ne pouviez pas lire puisque je n’ai mis que l’essentiel. En quelques sortes ce sont des pulsions….

      Je ne sais même pas la raison exacte qui m’a poussé à l’écrire, mais ce que je sais c’est que lundi dernier en me levant j’avais l’ébauche de ce texte dans la tête et que tant que je n’ai pas mis le mot fin j’ai tous les matins eu la suite en tête et le soir je l’écrivais. En 5 jours je l’avais terminé, pour vous j’ai fait durer le plaisir..

      Merci encore pour tes applaudissements! Rire!

      Bisous et belle soirée

  7. Chapeau un polar bien mené de bout en bout , j’avais bien trouvé pour Charles et l’adjoint par contre le ravi je n’avais pas tout compris .
    Bonne soirée
    Bisous

    1. Ah dommage que tu n’ai pas eu le temps de participer. Le ravi je l’ai ajouté pour faire diversion…Rire…

      Contente que tu aies aimé mon polar.

      Belle journée et bisous

  8. je suis en retard dans mes commentaires c’est ce qui explique que je n’avais pas vu la réponse en fait tout cela est une affaire dramatique de jalousie et il est bien de mettre des mots de sa région

    1. Ce n’est pas grave, il suffit d’être sur un article et de ne pas voir arriver la news.

      Comme quoi la jalousie chez certaines personnes peut conduite au meurtre…Ici c’est plus que la jalousie…%ais il y a de ça…

      J’aime bien effectivement être bien complète lorsque je fais allusion à des termes de chez moi.

  9. Bravo pour cette nouvelle qui pourrait être un bon scénario de film. Tes personnages sont bien dépeints et tout s’articule avec logique (ce qui ne nuit pas à l’intrigue).

    1. Tu es la troisième personne à me dire que cela pourrait être un scénario. Mais hélas je ne gravite pas dans ce monde et croiser un metteur en scène relève de l’impossible…

      Merci j’apprécie ton jugement sur ma nouvelle.

    1. Merci Justine! L’essentiel c’est que tu te sois régalé. Si je remet des nouvelles ce qui risquent d’arriver à nouveau je les mettrais sous cette forme, car vraiment plus facile à lire.

      Bisous et à bientôt!

  10. J’adore le polar en général, mais suis pas toujours capable de trouver les coupables. J’ai eu un vague soupçon pour le frère, une intuition plutôt qu’une déduction… Bravo Pour cette intrigue… je me suis bien amusée et regrette le contretemps pour la lecture de l’épisode précédent !
    Très chouette la photo de la “cadole”…
    Alors je fais comme les copains, j’attends le prochain polar !
    Belle journée d’une région de petits vins charmants… le plus proche, le Thezac !
    Joëlle

  11. bonjour EvaJoe
    un vraie film tu en faire un film sans problème
    de plus tu es super documentée tu me diras on ne peut
    ce genre de chose sans avoir un minimum d’info
    ce fut un p’tit régal de suivre ce polard ..
    gros bisous et bonne soirée..

  12. Mince j’arrive à la fin !! Gibee m’a devancé !
    La prochaine fois, dès que tu commences, mets moi un petit mot s’il te plait…
    Super ton polar, merci de m’en avoir informée même si j’arrive trop tard dans l’intrigue…
    A bientôt

  13. Bonjour EvaJoe,

    J’avais perdu le fil de ton polar étant donné mon absence durant trois jours… Et un jour de repos forcé ensuite…
    Et quand on perd le fil, il faut tout relire ! Raison pour laquelle je n’arrive que maintenant sur ce dénouement.
    Je t’avoue sincèrement que, contrairement à mon mari, je ne suis guère douée et n’aurais jamais pu être dans la police. Et encore moins écrire comme tu le fais !
    Tu as trempé dans le vignoble ou tu es tombée dans un fût lorsque tu étais petite ? (rire)
    Ton histoire et ton enquête sont drôlement bien “ficelées” (je devrais dire “mises en bouteilles” !)…
    Sincèrement, jamais je n’aurais trouvé le coupable.
    Quelle famille et quel “milieu” ! Félicitations pour ton écrit. Je ne parlerai plus de ton imagination, tu sais ce que j’en pense (sourire).

    Quant à la photo du site “posepartage”, elle me plaît beaucoup.

    Gros bisous,
    Cathy.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.