Vengeance à la cadole………………………………………………..

Pendant ce temps à la gendarmerie, l’inspecteur, le brigadier et leur chef

examinent les pièces à conviction en leur possession

Des papiers sur des parcelles de vignes,

Un plan du cadastre

Un plan d’un tunnel partant d’une cadole vers le  château,

Un sécateur pour couper la vigne

et le fameux petit carnet trouvé par l’inspecteur.

Tout ceci constitue un butin maigre

Mais le carnet est couvert de formule

et l’expert qui vient de l’examiner

est formel, il s’agit d’un ajout de sucre

en quantité non négligeable.

A l’intérieur de ce carnet il y a aussi des étiquettes

d’un vin inconnu sur le marché

des annotations dans la marge annonçant sa participation

au concours des Grands vins de France à Mâcon.

L’officier de gendarmerie qui vient d’arriver du nord de la France

Ne connaît rien à la vigne.

Ici il n’y a que de ça

lui dit l’inspecteur, petits propriétaires, exploitants, vignerons.

Cela va de 60 ha à plus de 340 ha

Mais ailleurs c’est plus vaste.

Le plus grand domaine ici est celui des fils du maire.

Résumons ce que nous avons en notre possession

Un individu où plusieurs que nous nommerons X

ont  volé petit à petit du vin aux frères Raoul,

possible qu’au fil des jours nous trouvions d’autres vols,

car nous ignorons si d’autres n’ont pas été spoliés,

Pour y ajouter du sucre en quantité non négligeable

et ils pensaient présenter leurs vins aux concours de Macon

afin de le commercialiser et éventuellement d’être médaillé.

L’ajout de sucre lui permettrait de faire de ce  vin,

un vin à la teneur d’alcool bien plus élevé.

Sans rentrer dans les détails c’est exactement cela.

Nous avons les étiquettes, mais nous n’avons pas le commanditaire.

Pensez-vous que les frères Raoul soient innocents ?

Pourquoi voulez-vous qu’ils soient coupables ?

Et pour quelles raisons auraient-ils tués leur père.

Mettez-vous en chasse, je veux la mère et les frères Raoul

votre frère, brigadier, tout ce petit monde devraient parler.

Car je suis certain qu’il en sait plus qu’il a bien voulu nous en dire

Enfin pour l’aîné des Raoul !

Le brigadier en sortant de la gendarmerie sait où se trouve son frère

une heure auparavant

Il était dans la vieille ferme du père Joseph

Accompagnés d’un de ses acolytes

ils filent à vive allure.

Il va falloir le convaincre de le suivre.

Il ne le voit pas ajouter du sucre dans le vin.

Vendanger, ça il aime !

Il sait où il a connu le  père Joseph

en prison, c’est là qu’il va falloir chercher,

mais le pauvre bougre est mort.

Au même moment en différents lieux

ils se passent de drôles de choses.

A la gendarmerie l’arrivée de la famille Raoul

a semé un vent de folie.

Ils sont dans le bureau de l’inspecteur

on entend des éclats de voix.

Et, à la ferme il y a de la bagarre.

Deux individus se tapent dessus

                Encouragés par d’autres

tels des coqs de combat !

D’un côté l’adjoint au maire

de l’autre le petit frère du brigadier

Les coups pleuvent

ainsi que les injures

Soudain un gyrophare alerte les guetteurs

c’est le sauve qui peut général

Seul le petit reste au sol, les autres emportent l’œnologue.

Réunion de crise à la gendarmerie, les Raoul sont rentrés chez eux

ils sont sous surveillance on craint pour leur vie.

Le jeune frère du brigadier est à l’hôpital il est salement amoché

mais son pronostic vital n’est pas engagé.

Il est sous la surveillance de son frère

car l’adjoint au maire va vouloir achever son travail.

A 6 heures du matin les gendarmes investiront

le domicile de Charles Raoul

ainsi que de l’adjoint

ils trempent tous les deux dans une sale affaire

de vols de bouteilles, et de modification de vins

L’ajout de sucre pour augmenter le degré d’alcool est interdit

et est passible de prison et d’amendes

Quant à l’assassin, l’arrestation de ces deux-là devraient leur en apprendre davantage.

Et le « ravi » me direz-vous ?

EvaJoe, Janvier 2014 Copyright

En lisant vos commentaires je sentais que vous vous attendiez à ce que je mette le mot fin. Compte tenu que c’était un peu plus long et ne voulant pas vous laisser attendre, j’ai décidé de m’arrêter ici. Vous avez le mobile, des indices et peut-être que vous connaissez l’assassin où peut-être les assassins. Sachant que je parle de la mort du maire, du Père Joseph…..

Y-a-t-il deux assassins, un seul…

A vous d’enquêter, j’en connais qui aime ça , chercher les indices, je vous en ai donné.

Et dernière question qui est le ravi et où est-il?

Si vous n’avez pas envie de chercher ce n’est pas grave.

Dîtes-moi ce que vous en avez pensé?

EvaJoe

37 réponses à Vengeance à la cadole………………………………………………..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

 

eauteur

cooltext167891793251221

La furie de mes mots

 

Ici

mes mots sont en folie 

comme les vagues.

Le temps qui passe