Coup de théâtre!

Le lendemain et les deux jours qui suivent Guillaume est resté enfermé chez lui, il est préoccupé et sa femme s’en rends compte il s’est remis à la pipe, lui qui avait tout abandonné à Djibouti. Parfois il a un air perdu à d’autres moments il griffonne sur un papier, un grand pli lui barre le front, il sait qu’il a eu à un moment donné un doute, mais maintenant il n’arrive pas à trouver la raison pour laquelle il manque un maillon à la chaîne des événements, il a beau tout reprendre, quelques choses le chiffonnent. Il en reparle avec sa femme, mais elle a juste été un témoin, alors comme Pierre est encore chez sa mère elle l’a invité pour dîner ce soir. Bastien est reparti travailler, quant à Xavier il s’est envolé pour Djibouti, il reviendra en compagnie d’Abebba pour assister à son mariage avec Pierre.

La soirée est fort agréable, Guillaume essaye de mettre ses soucis de côté mais Pierre n’est pas dupe il sent bien que son ami d’enfance est soucieux, voire carrément à l’ouest. Aussi dès le repas terminé Assia va coucher Mathéo et elle laisse le champ libre aux deux amis, car elle  va aller tricoter de la layette pour le bébé qui va bientôt arriver. Elle a découvert ce passe temps grâce à sa belle-mère. Les deux copains boivent un bon génépi et bavardent de tout et de rien, mais Pierre voit bien que Guillaume est de plus en plus bizarre, aussi il prend les devants et lui demande ce qui ne va pas.

  • Il y a dans toute cette affaire quelque chose qui ne tourne pas rond, comment ce sarin s’est retrouvé chez ma mère ? Comment le faux frère du Colonel nous a suivis, qui lui a dit que l’on allait au Mont Pourri ? Et puis je sais qu’ à un moment donné j’ai ressentis un sentiment bizarre.
  • Où étions-nous ? Essaye de t’en souvenir ?
  • Ecoute, Pierre ne le prend pas mal, mais Xavier tu es certain que c’est l’ ami que tu avais lorsque tu étais en poste à Djibouti !
  • Oui, enfin je l’ai reconnu, j’ai échangé avec lui, nous nous sommes souvenu de balades que nous faisions sur place, c’est vrai qu’il a vieillis mais il me semble que c’est lui, du coup tu me files un doute, mais pourquoi me demandes tu ça ?
  • – Les balades c’est facile d’en parler, il suffit de graviter autour de Français et les balades sont toujours les mêmes, genre « Tour Opérator. »
  • Pourquoi Guillaume, c’est lui ton chaînon manquant, il y a quelques choses qui t’as paru bizarre ?
  • Cela vient de me revenir en mémoire, je pense que ton Xavier n’est pas le Xavier que tu as connu, moi j’ai rencontré à Djibouti par l’intermédiaire de soldats de la base des officiers, Monsieur X, lui je pense qu’il était ton ami, j’ai discuté avec lui, il n’était pas français, mais de je ne sais quel endroit des Balkans, cela n’a pas vraiment d’importance, ce qui m’a mis la puce à l’oreille c’est qu’il m’a dit n’être jamais venu en France et qu’il ne connaissait rien à la montagne que si un jour je voulais lui rendre le service qu’il m’avait offert, celui de libérer Assia, c’était que je l’emmène sur ma montagne mythique le Mont Pourri. Lorsque nous l’avons retrouvé dans le désert, et comme je ne l’avais pas vu sans son burnous, et compte tenu que tu l’as reconnu je n’y ai pas prêté attention, mais maintenant j’ai un gros doute quant à son identité, car il a skier comme un professionnel de la glisse, il n’a pas eu peur en montant l’arête comme me l’a confirmé Bastien, oui c’est cela qui m’a interpellé, c’est lui mon chaînon manquant. Ce type n’est pas Monsieur X ton ami Xavier c’est un imposteur, un usurpateur, et dire qu’il est partis rejoindre ta fiancée.

    Pierre est abasourdis, si ce que dit Guillaume est vrai, « Xavier où plutôt celui qui se fait passer pour lui est allé rejoindre sa fiancée, que va-t-il lui faire ? Il devait passer sur Djibouti, mais était-ce vrai ? Appeler Abebba maintenant serait la solution, mais la ligne est brouillée, il va l’appeler via Skype, il faut qu’elle quitte la planque où elle est car en y pensant c’est Xavier qui leur l’a fourni, il est tout de même minuit, elle doit dormir. Et dire qu’ils se sont parlés pas plus tard que cet après-midi, en tous les cas Xavier n’était pas encore arrivé, cela nous laisse un peu de champs libre.

    –  Attends Pierre j’ai une idée, je vais dès demain matin prévenir l’ambassade de France en Ethiopie et demander à l’Ambassadeur que je connais très bien d’exfiltrer Abebba,  et de mettre une surveillance sur nos beaux-parents. Quant à celui qui se fait passer pour Xavier, il va falloir savoir qui il est et surtout si Monsieur X est encore vivant. Là c’est différent, je ne vais pas pouvoir interpeller le Consul car je le suis toujours, mais par contre je vais essayer de faire marcher mes filières et de prévenir mes contacts. Après il ne nous restera qu’à attendre. Par contre je ne connais pas la raison de ce déchaînement de violence sur moi ?

  • Je me demande Guillaume si cela n’a pas un rapport avec ton départ de France sur les chapeaux de roue il y a maintenant plus de dix ans, as-tu commis un acte dangereux, as-tu vu ce que tu n’aurais pas dû voir? Je me pose pas mal de questions et me dit que ce n’est pas seulement parce que tu as été au courant de ce trafic de filles et de femmes que l’on veut t’éliminer tu sais quelques choses qui déplaît et on cherche à te le faire payer. Qui as-tu tué il y a dix ans Guillaume ?
  • Personne!

 

A suivre…

Commentaires

  1. Coucou Evajoe,

    Ce monsieur X, je m’en suis méfiée depuis le début! Ne me demande pas pourquoi: une intuition. 🙂
    Un rebondissement qui ne m’étonne pas vraiment. Tu ne pouvais pas terminer cette histoire en laissant des questions sans réponses.
    Allez courage Evajoe. Fais marcher tes neurones pour démêler ce sac de noeuds.
    Gros bisous ravis de leur lecture!!!!

  2. Quel panier de crabe, faut en plus se méfier des soit disant amis……Mais alors il est qui ce Monsieur X brrrrr va encore y avoir des rebondissements là c’est palpitant….Bisoussss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.