chimère

Dans la nuit ténébreuse apparaît un songe

une courbe gracieuse aux contours d’ange

illumine la place aux secrets mensonges

en transperçant le ciel de couleurs orange.

 

A l’ombre de l’église bruit la fontaine

ou son doux clapotis apporte fraîcheur

oubliant manteaux et mitaines

la nymphe s’allonge et s’endort.

 

L’eau se froisse aux frissons de la belle

et s’enorgueillit de voiles de perles

pour parer cette jeune vie rebelle

sous le regard moqueur des vieux merles.

 

Un rire flamboyant chasse les rides

Le peintre s’éveille à l’aube naissante

émergeant d’un rêve torride

étonné de voir son oeuvre vivante.

 

Mais le songe divin  reste éphémère

sur sa joue se dessine un beau croquis

ou son corps gracile était  que chimère

celle  qui dans la nuit l’a conquis.

 

 

 

Commentaires

  1. Bonjour EvaJoe,
    J’aime beaucoup ce contraste des mots, les ténèbres, les anges….Le noir, le blanc…
    Belle journée…Amitiés…écéa.

  2. Magnifique
    j’adore les mots de la poétesse enlacent le tableau d’un songe éphémère
    gros bisous superEVA

    BONNE SOIREE ET SUPERBE SEMAINE POUR TOI

  3. coucou EvaJoé,
    C’est une bien belle chimère ! Cela pourrait être la belle statue de la fontaine qui s’est animée dans la nuit !
    Bonne soirée et bisous.

  4. Un rêve tout en contrastes , mais joliment écrit .
    J’ai fait un rêve comme ça , il y a , il me semble
    Douce journée,EVA
    Bisous
    timilo

  5. Bonjour Eva
    les rêves sont fait pour s’envoler mais ils peuvent revenir enchanter nos nuits à tous moments selon leur désir
    Il est féérique ton rêve

  6. Bonjour Eva
    Les rêves sont toujours éphémères, mais tes mots semblent les éterniser ici par leurs beauté
    Bonne journée ma douce et gros bisous parfumés

  7. c’est un poème qui pour moi est un poème d’amour. Pourtant tout n’y est pas rose. On ressent le coté éclairé comme le coté sombre….pouratnt les sensations sont délicates et les images ressenti
    avec finesse, alors, je ne sais pas pourquoi, j’ai ce ressenti car je crois que ce n’est pas cela que tu désirais dans la sensation de ces jolis vers. Peu être que la resonnace en moi est
    differente et savoir pourquoi? plus tard peut être

  8. « L’eau se froisse aux frissons de la belle » …pure merveille que ces mots !
    Alors que j’ai tant envie d’être espiègle ce soir, tes mots ont fait de moi en quelques secondes une enfant sage aux yeux ébahis…et mon coeur s’envole de jardins en jardins, comme « Alice au pays
    des merveilles ! »….
    Vraiment du BEL ART !
    Je t’embrasse poète : ta petite soeur des mots.

Répondre à Line Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.