Boomerang! (suite 1)

Lorsque les gendarmes m’appréhendent ils le font avec beaucoup de douceur

ce qui dans un premier temps me surprend

mais plus tard  tout en réfléchissant et en les écoutant

j’apprend que lorsque mon amie Steph s’est faîtes intercepté

elle a essayé de courir, bien mal lui en a pris

La police l’avait plaqué au sol

et menotté, mais c’était une récidiviste de la fugue.

Quand à moi j’apprends avec stupeur

que je n’aurais jamais dû allé dans ce camps,

car mon père voulait que je réintègre le domicile familial

ce qui ne s’était pas fait à cause de ma stupide fugue.

Après avoir prévenu ma belle-mère il est décidé

que je serais reconduite par une gendarmette et en train

dans la grande maison.

En attendant je suis couchée sur un lit de fortune et j’ai dormis comme un bébé.

Je ne sais de quoi sera faîtes ma vie avec ma belle-mère,

mais au moins pendant le reste des vacances mon père serait là

ce que je viens d’apprendre de la bouche même de la maréchaussée.

Le voyage c’est bien passé et la gendarmette assez sympa m’a remise à mon père.

J’ai revu celui  qui m’avait laissé comme un paquet

cinq ans auparavant, la première chose qu’il a fait

c’est de m’asséner une gifle dont je devrais me souvenir pour longtemps.

Il m’a dit que j’étais une affreuse gamine, que je ressemblais à ma mère

trait pour trait, que j’allais devenir une sale gamine si sa compagne n’y mettait pas le holà!!

Que répondre à cet accès de rage de mon papa que je chérissais avant tous ces événements.

D’une famille normale nous étions une famille éclatée.

Plus la voiture montait à notre maison, plus je me demandais ce qui allait se passer

mon père n’a plus desserrer les dents jusqu’à ce que l’on arrive à cent mètres de notre maison.

A ce moment là il se gare, me fait descendre de voiture et ce qu’il m’a dit m’a laissé tremblante.

Je veux que tu sois gentille avec ta belle-mère, elle s’occupe bien de la maison et de ton petit frère.

Ton frère et ta soeur sont avec nous pour les vacances à la rentrée tu resteras seule à la maison

Mais pendant le mois qu’il reste avant que tu intègres un lycée technique tu vas te tenir à carreau.

Je dois m’absenter jusqu’à la fin de la semaine, en attendant que je revienne

tu seras consigné dans ta chambre, tu ne seras pas au pain et à l’eau mais tu obéiras à ta nouvelle mère.

Je bouillais intérieurement, cette femme ne sera jamais ma mère,

Je ne posais aucune des questions qui me tournaient dans la tête.

Pourquoi Bob n’était pas revenu à la maison et toujours cette même question sans réponse

où était notre maman chérie?

Mon père me dépose devant la grande porte marron, il n y’ a aucun bruit lorsque j’entre

Au moment où je monte dans ma chambre j’entend comme un hurlement

cela vient de la cuisine, je vais aller voir ce qui se passe.

Une femme que je suppose être ma belle-mère crie après ma soeur aînée qui lui rigole à la figure.

Quand à Chris il est en retrait et assiste à la scène, lorsque mon frère et ma sœur me voient

ils se précipitent de suite vers moi et mon grand-frère me soulève de terre et il me fait des milliers de bisous.

Mais ma belle-mère ne l’entend pas ainsi

Sans m’embrasser elle m’ordonne de monter dans ma chambre et me dit qu’elle me rejoindra

dès qu’elle aura  réglé le problème avec  Amélie.

Mais pendant qu’elle me parle Christophe et Amélie se sont éclipsés.

Alors que je monte les escaliers je l’entend les monter derrière moi

J’ai beau courir, elle me rejoint et me plaque contre la dernière marche

et m’incendie d’horreur.

Elle me tire les cheveux et me gifle deux fois.

Puis elle me  pousse dans la chambre et m’arrache mon short

et je me retrouve à demi nue devant elle.

Elle me frappe deux fois avec un fouet, je crie

et c’est mon père qui  suivit de mon frère qui met un terme à cette punition sauvage

et m’arrache des bras de cette mégère..

Il ne me  fait aucune remarque, sa compagne sort, mon frère aussi

et j’entend tourner la clef dans la serrure.

Je la hais cette femme, elle va me le payer.

21 réponses à Boomerang! (suite 1)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

 

eauteur

cooltext167891793251221

La furie de mes mots

 

Ici

mes mots sont en folie 

comme les vagues.

Le temps qui passe