Arabesque de mots

En tissant les mots j’en fais de belles volutes

et je les distillent dans des poèmes de velours

donnant à vos papilles ces drôles de petits fours 

comme des serpentins offrant une belle chute.

 

L’encre de mes textes est fait de miel et d’ambre

elle se déverse sur ma feuille en effaçant mes rêves

pour rebondir en cascade sur cette longue grève

d’où surgis brutalement mes écrits de l’ombre. 

 

Sur le sable se dessine des arabesques de mots

maudissant le vent qui efface mon chemin

en frôlant des inconnus dont j’effleure les mains

je me jette à corps perdu  réprimant mes sanglots.

 

Pour tout oublier et m’en aller  il me faut faire violence

alors je vais  ratisser le sol afin d’en retrouver le satin

et sur ce sable blanc ou ocre je verrais fleurir mon destin

en réunissant  mes écrits et mes rêves en silence.

Commentaires

  1. Bonjour chère Eva, me revoilà de retour sur les blogs de mes amis »es » après une absence « professionnelle », et c’est avec plaisir que je reprends ma lecture chez toi.
    Bises
    Pierre

  2. bonsoir EvaJoé,
    Ces mots, on sent que tu les fais rouler dans ta bouche, que tu les suces comme des bonbons, comme « les mistrals gagnants » dont tu parles dans « si j’étais ».
    Et nous on en profite aussi !
    Bises et bonne soirée.

  3. j’aime cette arabesques qui trace tes mots velours pour oublier tes maux sur le sable qui les emporte

    c’est très beau

    bisous superEva

  4. Bravo pour ce beau tapis de mots
    comme les couleurs du printemps
    qui égaye mon coeur
    bonne nuit Eva
    amitiés sincères

    Xavier

  5. Ta poésie ne perdra jamais une seule goutte de son âme …
    C’est dans son encre même que tes mots se fondent, je t’embrasse très fort tout plein : ta petite soeur à tien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.